En savoir plus...

Un relais électromécanique est un organe électrique permettant de dissocier la partie puissance de la partie commande : il permet l’ouverture et la fermeture d’un circuit électrique par un second circuit complètement isolé.

Marque: Lofrans, Max Power, Quick …

Application: Guindeaux, Propulseur d’étrave, commande

Un relais est composé d’un électroaimant qui, lorsqu’il est alimenté, transmet une force à un système de commutation électrique : les contacts.

Le système de commutation peut être composé d’un ou plusieurs interrupteurs simple effet appelés contacts normalement ouverts (NO) ou normalement fermés (NF), d’un ou plusieurs inverseurs (contacts repos-travail RT). Ces commutateurs sont adaptés aux courants et à la gamme de tensions à transmettre à la partie puissance.

Dans les systèmes mettant en œuvre une certaine puissance, on appelle les relais des contacteurs.

Divers systèmes mécaniques ou pneumatiques peuvent créer un retard à l’enclenchement ou au relâchement.

Un relais peut être monostable ou bistable :

Fonctionnement monostable : les contacts commutent quand la bobine est alimentée et le retour à l’état initial se fait quand la bobine n’est plus alimentée.

Fonctionnement bistable à une bobine : on alimente la bobine pour que les contacts commutent : l’état ne change pas quand la bobine n’est plus alimentée, un système mécanique bloque le retour. Pour revenir à l’état initial, on alimente à nouveau la bobine pour débloquer le mécanisme, dans certain cas en inversant la polarité de l’alimentation.

Fonctionnement bistable à deux bobines : on alimente la première bobine pour que les contacts commutent : l’état ne change pas quand la bobine n’est plus excitée. Pour revenir à l’état initial, on alimente la deuxième bobine.