Une question ? Appelez-nous au 04 91 69 03 36

Fusibles et disjoncteurs

En savoir plus...

 

Disjoncteurs thermiques ou magnétothermiques, des disjoncteurs magnétiques ou hydraumagnétiques ainsi que des disjoncteurs de puissance. Ces différentes familles de produits sont livrables sous de nombreuses variantes. Du fait de ce grand nombre de différentes variantes.

Disjoncteurs Thermiques

Ce type de disjoncteur se déclenche quand un courant excessif traverse. Un bilame déclenche mécaniquement un contact, qui ouvre le circuit électrique protégé. Ce système est assez simple et robuste mais n’est pas très précis et son temps de réaction est relativement lent. Il permet donc d’éviter de mettre le circuit en surintensité prolongée. La protection thermique a pour principale fonction la protection des conducteurs contre les échauffements excessifs pouvant générer des risques d’incendies, dus aux surcharges prolongées de l’installation électrique.

Il remplit la même fonction qu’un fusible, lequel doit être remplacé après avoir coupé le courant.

Disjoncteurs Magnétiques

La forte variation d’intensité passe au travers des spires d’une bobine. Elle produit une variation du champ magnétique. Le champ ainsi créé déclenche le déplacement d’un noyau de fer doux qui va mécaniquement ouvrir le circuit et ainsi protéger la source et une partie de l’installation électrique.

L’interruption est instantanée dans le cas d’une bobine rapide ou « contrôlée » par un fluide dans la bobine qui permet des déclenchements retardés. Il est généralement associé à un interrupteur de très haute qualité qui autorise des milliers de manœuvres.

  • Ce fonctionnement peut remplacer le fusible sur les courts-circuits.
  • Nombreuses courbes de déclenchement pour CC, CA 50/60 Hz et 400 Hz.

La protection magnétique a pour principale fonction la protection des équipements contre les défauts (surcharge de l’équipement, court-circuit, panne…). Il est choisi par l’ingénieur qui a le souci de protéger son équipement avec une très grande précision.

 Un disjoncteur peut inclure ou non une détection thermique

Magnéto-thermique

Schéma électrique d’un disjoncteur magnéto-thermique bipolaire.

Principe

Les deux techniques précédemment décrites sont associées afin de veiller sur plusieurs paramètres :

  • dans le cas d’une surcharge : effet thermique. La réponse au dysfonctionnement est alors lente (la coupure du circuit peut prendre de quelques dixièmes de seconde à plusieurs minutes, en fonction de l’importance de la surcharge) ;
  • dans le cas d’un court-circuit (intensité pouvant monter à plusieurs milliers d’ampères) : effet magnétique. La réponse est alors très rapide (de l’ordre de la milliseconde).

Utilisation

Ces modèles sont destinés à remplacer les fusibles (notamment utilisés en domestique), en offrant l’avantage d’être réarmables (une manette à actionner, aucune cartouche à remplacer) et en cumulant dans un même boîtier une détection thermique contre les surcharges prolongées et magnétique contre les augmentations rapides de courant.